Merci de soutenir ton CJE!

Depuis le 1er avril dernier, des changements ont été apportés par le ministère relativement à la formule de financement de notre organisme.  Notre mission de base n'étant plus soutenue par une subvention, l'avenir de nos projets est remise en question.

 

Afin de nous soutenir dans nos démarches pour valoir l'importance de nos actions, nous avons demandé aux jeunes qui ont reçu des services de notre organisme ainsi qu'à nos partenaires de partager ce qu'ils pensent de nos services et de l'expérience qu'ils ont vécue au CJE de la MRC de L'Islet.

 

Si vous désirez nous soutenir aussi, deux actions s'offrent à vous:

 

1- Faites-nous parvenir votre commentaire accompagné de votre nom et d'une photo à l'adresse courriel: cjel@cjelislet.qc.ca

 

2- Participez à la campagne Facebook en nous suivant sur "Mon CJE, j'y tiens!"

 

Votre soutien est très important!

Clique j'aime sur la page facebook de Mon CJE, j'y tiens

La mission des CJE a sauvé mon fils, elle lui a redonné espoir à la vie, il pense à l’avenir, à son avenir. C’est un organisme qui emploi des personnes passionnées qui ont à cœur le développement du capital humain, en l’occurrence la jeunesse du Québec.

Je suis une personne engagée, qui croit en son milieu, qui croit que notre région peut être un choix de vie pour nos jeunes.

 

Dominique Gaudreau, mère de Gabriel, client du CJE de L’Islet

À mon arrivée au CJE, j'étais sans emploi en plus d'être un nouvel arrivant dans la région.

Comme j'étais nouveau dans la région, j'ai entendu parler du Carrefour jeunesse-emploi (CJE) et j'ai décidé de les contacter pour avoir de l'aide dans ma recherche d'emploi et connaitre le marché du travail. Le CJE m'a accueilli et m'a aidé à me trouver un emploi en me donnant des outils (curriculum vitae, lettre, etc.) pour le faire. Ils m'ont beaucoup aidé à connaître les entreprises et ils m'ont guidé pour mes démarches avec ces entreprises. Ma conseillère en emploi m'encourageait quand je vivais des difficultés en m'écoutant et en croyant en moi. C'est difficile de trouver un emploi quand on ne connait personne.

Le CJE était le seul endroit vers qui je pouvais me tourner.

 

Mon CJE, j'y tiens!!!

Mille fois merci pour le soutien et l'aide reçus par tous les intervenants du CJEL. Vous m'avez redonné confiance en moi!

Guillaume LeBel, Saint-Pamphile

CJE = RÉUSSITE + PERSÉVÉRANCE DES JEUNES

Le Carrefour jeunesse-emploi de la MRC de L’Islet a été un incontournable dans ma vie! Lorsque j’étais étudiant, j’ai été engagé par celui-ci pour diriger une coopérative jeunesse de services. J’ai pu assister à diverses formations qui m’ont permis de savoir comment fonctionnait un conseil d’administration. Par la suite, j’ai pu profiter de mes apprentissages pour les communiquer à plusieurs autres jeunes. Les jeunes qui sont passés dans cette coop jeunesse ont pu se développer en tant que citoyen et ont tous performé dans leur profession par la suite.  Grâce à cette expérience, j’ai pris de l’assurance. Aujourd’hui, je suis un enseignant qui communique ses valeurs auprès d’autres jeunes en valorisant l’implication citoyenne. Je me suis impliqué dans divers autres comités, comme un comité environnemental, un conseil d’administration de caisse et même à la présidence d’une maison des jeunes.  Sans le coup de pouce de mon CJE, je n’aurais pas autant performé et plus désolant encore, je n’aurais pas pu transmettre toute ma passion de mon implication citoyenne aux futurs citoyens du Québec.

Les CJE sont vraiment un synonyme de réussite et de persévérance auprès de nos jeunes.

Les CJE font partie de notre éducation, elles sont « le modèle » pour bien des jeunes.

Dave Alexandre, L'Islet

Le projet au Brésil auquel j'ai participé en 2005 m'a fortement enrichi, tant sur le plan personnel que professionnel. Au plan personnel, cette expérience m'a permis de me connaître davantage au sein d'une équipe et m'a amené à développer plusieurs aptitudes relationnelles qui me servent toujours en situation de collaboration.  Cela ne s'est évidemment pas fait de soi et plusieurs facteurs m'ont permis de dépasser mes limites. De ces facteurs, on compte avant tout le support d'intervenants investis, qui au sein de plusieurs rencontres, nous ont offert des rétroactions et des encouragements qui nous ont amenés à développer notre plein potentiel. Aussi, en étant loin de notre domicile et en conditions plus précaires, plusieurs réflexions ont fait surface et m'ont permis de mieux voir les opportunités qui s'offraient à moi lors de mon retour.

Au niveau professionnel, cette expérience a constitué un atout considérable dans les processus d'embauche ou de recrutement. À plusieurs reprises, j'ai pu faire valoir les différentes qualités développées au sein du projet (esprit d'équipe, habiletés de communication, ouverture d'esprit, etc.), ayant pour effet de faire « ressortir » ma candidature du lot.

Enfin, de façon plus globale, il s'agit d'une expérience humaine forte en émotions qui restera gravée au fond de moi très longtemps!

Jean-Alexandre Raby, finissant à la maîtrise en orthophonie à l'Université Laval, Saint-Adalbert

Avant de venir au CJEL, j’étais une mère monoparentale âgée de 19 ans sans emploi (sur l’aide sociale).

Ma cousine m'avait parlé d'un programme (Jeunes en action) dans lequel elle avait participé au CJEL et qui l'avait réellement aidé. J’ai ensuite fait les démarches pour voir si, moi, je pouvais faire ce programme. Lorsque, j’ai su que j’étais admissible, j’étais vraiment contente. J’ai donc commencé le projet, le 27 juillet 2014. Très vite, j’ai développé une bonne relation avec mon intervenante du CJEL. J’ai eu plusieurs rencontres et différentes activités telles que : des stages d’exploration, activités sur la connaissance de soi, les habilités sociales, etc.

Grace à l’aide du CJEL et ma volonté, j’ai réussi à aller faire mon cours comme préposée aux bénéficiaires et j’ai appris à avoir plus de confiance en moi. J’ai terminé mon cours le 29 mars dernier et je travaille, maintenant, comme préposée, et ce, depuis le 7 avril 2014. Merci au CJEL !

Marie-France Bourgelas, 20 ans, Sainte-Perpétue

Lorsque j'étais plus jeune, j'ai connu le CJEL grâce au projet des Coopératives jeunesse de services. Par la suite, j'ai fait appel au CJEL à quelques reprises afin de m'aider à faire et mettre à jour mon curriculum vitae. Les intervenants du CJEL m'ont également aidé à rédiger une lettre de présentation que j'ai pu distribuer avec mon c.v. par la suite pour me trouver un emploi.

 

Maintenant, je suis aussi impliquée sur le comité de la Table jeunesse et cela m'apporte beaucoup d'opportunité pour vivre, réaliser, faire vivre et impliquer différents jeunes dans la mobilisation et participation citoyenne.

 

Merci à mon CJE! Mon CJE, j'y tiens!

Catherine Langlois

Après plusieurs tentatives de recherches d’emploi infructueuses, sans aucuns revenus, mon moral descendait. Je commençais à croire que le marché du travail et la vie d’adulte n’étaient pas fait pour moi. C’est alors que ma meilleure amie me proposa d’aller au Carrefour jeuness-emploi. Au Carrefour, j’ai pu apprendre à mieux me connaître et j’ai développé ma confiance en moi. Suite aux conseils de mon intervenante, j’ai retourné à l’école à temps partiel pour terminer mon secondaire 5. J’ai également fait différents stages qui m’ont permis d’acquérir de nouvelles compétences. Le conseiller en emploi et la conseillère en orientation scolaire m'ont également permis d’envisager toutes les opportunités qui s’offraient à moi .Maintenant, je peux dire avec fierté que j’ai repris ma vie en main! J’ai un travail et j’ai quasiment terminé mon secondaire 5. J’ai même réussi à me mettre des sous de côté pour aller chercher mon permis de conduire. Merci aux intervenants du CJEL qui ont su si bien me supporter et me guider dans mes démarches, et ce, autant au niveau personnel que professionnel.

Vanessa Fortin, 20 ans, Sainte-Perpétue

Le CJE pour moi fût l'occasion de passer deux étés mémorables à titre d'animatrice pour la coopérative jeunesse de Saint-Pamphile. En étant étudiante à l'extérieur pour mes études, cet emploi motivant et combien formateur m'a permis de travailler dans mon coin de pays et de m'impliquer dans ma communauté.

Mon carrefour c'est aussi un endroit qui m'a aidé dans mes recherches d'emploi dans le passé. C'est aussi l'endroit où je réfère mes jeunes qui pensent décrocher parce qu'au CJE il y a des projets qui parfois leur conviennent mieux que de rester sur les bancs d'école. Ça leur permet de s'investir dans différents projets et de les raccrocher à quelque chose de concret quand plus rien ne les motive. Le CJE c'est aussi du personnel dynamique qui t'aide à trouver ta voix !

Ça met de la vie dans notre communauté et c'est toujours une fierté de lire sur leurs réussites dans nos petits journaux locaux ! Mon CJE, j'y tiens !

Mélissa Leblanc, agente de réadaptation, Sainte-Perpétue

Le CJE de L'Islet m'a permis de participer à un beau projet enrichissant qui est la CJS lorsque je n'avais pas l'âge requis pour travailler (16 ans). Pendant mes études à l'Université, le CJE m'a offert un bel emploi d'été relié à mon domaine en étant animatrice pour ce même projet. De plus, les conseillers en emploi m'ont également donné de très bons conseils pour les entrevues et la rédaction de mon curriculum vitae. Ils ont su faire le petit plus pour que le tout ne soit pas seulement super, mais presque parfait ! Merci !

Mélissa Beaudet, L'Islet

Pour moi, le CJE a été un véritable tremplin vers ma vie professionnelle et a grandement contribué à mon cheminement de carrière.

En 2000, j’ai eu la très grande chance de participer à « Place aux Jeunes » dans ma région natale. En tant que futur bachelier, les activités m’ont aidé à préciser ce que je voulais être comme professionnel et en plus de renforcer mes « racines ». Cela a aussi contribué à ma décision de poursuivre des études de 2e cycle universitaire. Non seulement j’ai un obtenu un baccalauréat et une maîtrise, mais je garde un lien très étroit avec mon coin de pays et j’y retourne aussi souvent que je le peux.

Puis, lorsque j’ai vécu ma 1ere et ma 2e mise à pied, j’ai trouvé au CJE les outils pour mieux affronter cette période qui est très déstabilisante pour un jeune, même diplômé. J’y ai non seulement trouvé le support et les ressources, mais aussi toute l’énergie dont on a tellement besoin dans pareille situation. Le CJE a très certainement contribué à mon parcours et au professionnel que je suis devenu.

Alors, oui, Mon CJE, j’y tiens!

Steeve Gamache, aménagiste, M.Env., originaire de la MRC de L’Islet

À toute l’équipe du CJE,

 

Vous faites un travail extraordinaire auprès des jeunes. Vos interventions et vos suivis sont porteurs de réussite et d’accomplissement de soi.

 

Merci pour votre belle collaboration, vous êtes des partenaires de choix.

 

Bravo !

Lyne St-Pierre, directrice, C.E.A. Montmagny-L'Islet-Nord

© 2014 Tous droits réservés au Carrefour jeunesse-emploi de la MRC de L'Islet

Contacte-nous :

Tourville : 418 359-3730

L'Islet : 418 247-7335

Courriel: cjel@cjelislet.qc.ca

Trouve-nous : 

Tourville

962, rue des Trembles, bureau 300, G0R 4M0

L'Islet

250, boul. Nilus-Leclerc, local 1, G0R 2C0